Lettre de licenciement

Faut-il toujours un accord d’intéressement pour verser la prime de pouvoir d’achat en 2020 ?

La prime exceptionnelle de pouvoir d’achat de 1000 €, instaurée par l’article 7 de financement de la sécurité sociale du 24 décembre 2019, pour être exonérée, devait être adossée à un accord d’intéressement et être versé avant le 30 juin 2020.

Pour encourager les entreprises à tout de même verser cette prime à ses salariés, et/ou favoriser les salariés qui ont continué à travailler malgré les contraintes liées à la crise sanitaire, le gouvernement a modifié les règles suivantes :

  • l’ordonnance ne rend plus obligatoire l’existence ou la conclusion d’un accord d’intéressement,
  • le montant de la prime est exonéré de cotisations et contributions sociales et d’impôt sur le revenu est de :
    • 1000 € maximum pour les entreprises dépourvue d’accord d’intéressement,
    • 2000 € maximum s’agissant des entreprises qui ont mis en œuvre un accord d’intéressement à la date de versement de cette prime et conclu avant le 31 août 2020,
  • la date de versement de la prime, qui était initialement prévue entre le 28 décembre 2019 et le 30 juin 2020, est prolongé jusqu’au 31 août 2020,
  • la prime peut être versée non seulement aux salariés en contrat de travail à la date de versement de la prime mais aussi aux salariés en contrat de travail au moment de la date de dépôt de l’accord collectif ou de la décision unilatérale instaurant la prime,
  • un nouveau critère permettant de moduler le montant de la prime selon le bénéficiaire est ajouté : « les conditions de travail liées à l’épidémie de Covid 19 » ; il s’ajoute aux autres critères existants à savoir la rémunération, le niveau de qualification et de classification, la durée de présence effective sur les 12 derniers mois et, pour les salariés à temps partiel, la durée de travail prévue au contrat.

Il est donc possible, si la société en a la capacité financière, de verser une prime exonérée de charges sociales et d’impôt sur le revenu en respectant certaines formes minimales.

 

 

 

En a-t-on fini avec la remise en question du barème Macron ?

En a-t-on fini avec la remise en question du barème Macron ? Si l’avis rendu par la Cour de cassation le 17 juillet 2019 semblait avoir tari les discussions liées à la remise en question du barème Macron consistant à indemniser, par le biais de niveaux planchers et de...

lire plus

Le port de la barbe peut-il être limité?

Le port de la barbe peut-il être limité ? Si un règlement intérieur peut instaurer une clause de neutralité interdisant le port visible de tous signes politiques, philosophiques ou religieux sur le lieu de travail pour les salariés uniquement en contact avec les...

lire plus

Peut-on licencier un salarié pour cause de Covid 19?

Peut-on licencier un salarié pour cause de Covid 19 ?   Une entreprise qui a subi une perte importante de son chiffre d’affaires peut-elle envisager de licencier un ou plusieurs salariés pour cause de crise sanitaire et de baisse correspondant du chiffre d’affaires ?...

lire plus
Page 1 sur 101234510Dernière page »

RESTEZ INFORMÉS

La loi évoluant en permanence, il est toujours difficile de rester informé de chaque nouveau texte et de ses répercutions. Tous les trimestres, grâce à mes NEWS RH, vous recevrez un condensé des actualités marquantes du droit du travail et de la sécurité sociale qui peuvent impacter votre quotidien professionnel.

Merci, vous êtes désormais inscrit à notre liste, et recevrez les prochaines NEWS RH.

Pin It on Pinterest

Share This