Lettre de licenciement

Peut-on licencier un salarié pour cause de Covid 19 ?

 

Une entreprise qui a subi une perte importante de son chiffre d’affaires peut-elle envisager de licencier un ou plusieurs salariés pour cause de crise sanitaire et de baisse correspondant du chiffre d’affaires ?

La crise sanitaire ou le covid 19 ne constitue pas en soi un motif de licenciement et notamment un motif économique de licenciement.

Toutefois, depuis l’une des ordonnances dite Macron du 22 septembre 2017, la notion de difficultés économiques a été assouplie et l’entreprise qui subit « une baisse significative » d’un indicateur économique (chiffre d’affaire, marge, trésorerie, niveau de commandes,…) peut licencier pour motif économique si cette baisse est significative sur un certain nombre de trimestres de l’année en cours par rapport aux mêmes trimestres de l’année précédente.

Ainsi, dans une entreprise de moins de 11 salariés, un seul trimestre civil 2020 peut être comparé au même trimestre civil 2019 pour évaluer cette baisse significative.

Dans une entreprise de 11 à 50 salariés, 2 trimestres civils consécutifs 2020 peuvent être comparés aux mêmes 2 trimestres consécutifs civils 2019

Dans une entreprise de plus de 50 salariés, trois trimestres consécutifs sont à prendre en compte pour effectuer la comparaison.

La baisse du chiffre d’affaires sur le 1er et/ou le 2ème trimestre 2020, compte tenu de la crise sanitaire, peut donc être considéré comme significative pour envisager des licenciements pour motif économique.

La procédure de licenciement pour motif économique doit toutefois respecter les impératifs prévus par le code du travail.

Pour éviter, dans un second temps, que le licenciement pour motif économique soit invalidé par un conseil de prud’hommes pour cause de non-respect des dispositions légales dans la mise en œuvre du licenciement, malgré l’existence d’un motif économique valable, il est préférable de se faire accompagner pour faire les choses dans les règles.

 

 

Licenciement : l’erreur de La Poste ne permet pas tout !

Licenciement : l’erreur de La Poste ne permet pas tout !   Invoquée par la partie adverse, l’erreur de la Poste dans l’acheminement de la lettre de licenciement ne rend pas celui-ci abusif. Dans un arrêt du 30 novembre 2017, la Cour de cassation a estimé que...

lire plus
Page 9 sur 9« Première page56789

RESTEZ INFORMÉS

La loi évoluant en permanence, il est toujours difficile de rester informé de chaque nouveau texte et de ses répercutions. Tous les trimestres, grâce à mes NEWS RH, vous recevrez un condensé des actualités marquantes du droit du travail et de la sécurité sociale qui peuvent impacter votre quotidien professionnel.

Merci, vous êtes désormais inscrit à notre liste, et recevrez les prochaines NEWS RH.

Pin It on Pinterest

Share This